•   Andrena fulvago. Famille des Andrenidae.                                                                                                                                        Andrena bicolor.

     

     

    Les Andrènes sont des  abeilles sauvages, très difficiles à identifier.

    Il faut une bonne photo de la nervation alaire pour pouvoir les déterminer. 

    . 3 cellules submarginales des ailes antérieures, la première plus grande que les 2 autres.

    . Nervure basale  droite.



     

    21 juin 2013. Femelle.  

    abeille sauvage.

    abeille sauvage.

    24 juin 2013.  Femelle. 

    abeille sauvage.

      Andrena fulvago.

     

     

     Andrena fulvago validée  par David Genoud que je remercie.

      Merci beaucoup pour l'aide, Maël.

     

     Retour liste Hyménoptères.

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Andrena dorsata. Famille des Andrenidae.                                                                                                                                        Andrena bicolor.

     

     

    Les Andrènes sont des  abeilles sauvages, très difficiles à identifier.

    Il faut une bonne photo de la nervation alaire pour pouvoir les déterminer. 

    . 3 cellules submarginales des ailes antérieures, la première plus grande que les 2 autres.

    . Nervure basale  droite.

     

     

    1er mai 2014.

    Andrena dorsata.

     

     Retour liste Hyménoptères.

     

    Espèce  validée  par David Genoud,  spécialiste des andrènes, que je remercie.
    Merci pour l'aide, Maël.

     


    votre commentaire
  • Choerades sp. Famille des Asilidae.                                                                                                                                            Eustalomyia hilaris.            

    Choerades femorata ou Choerades marginata.

    Un diptère prédateur, avec la trompe pointée en avant.

    Les fémurs sont renflés.

    Vu sur les ronces, au soleil.

    16 Juin 2012.

    Choerades femorata

    Choerades femorata

     

     

    Retour à la liste des diptères.

     

     

     


    votre commentaire
  • Syritte piaulante - Syritta pipiens. Famille des Syrphidae.                                                                                               Eustalomyia hilaris.              

     

     Syrphe aux fémurs postérieurs enflés et tibias arqués.

    La larve "queue de rat" se nourrit de matières organiques en décomposition.

    L'adulte butine les fleurs.

    Les yeux se touchent chez les mâles  et sont espacés chez les femelles. 

     

    Taille 8mm.

      19 mai 2015.  Femelle.


    16 septembre 2013.  Mâle.

    Syritta pipiens.

    Syritta pipiens.

    10 octobre 2012. Syritta pipiens.

    Syritta pipiens. 

    Syritta pipiens.

     

     Retour à la liste des diptères.

     

     


    votre commentaire
  • Cheilosia chrysocoma - Famille des Syrphidae.                                                                                                                         Eustalomyia hilaris.   

     

    Cet insecte  imite le bourdon, mais il est inoffensif comme tous les autres syrphes.

     La larve est phytophage et vivrait sur l' Angélique des bois (Angelica sylvestris).

     Chez cette espèce, le troisième article antennaire est roux.

     

     16 mai 2013.  Mâle.

    CHEILOSA

    CHEILOSA

    CHEILOSA

     1er mai 2012

    Cheilosia chrysocoma

     

     Retour liste diptères.

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Bourdon des champs - Bombus pratorum - Famille des Apidae.

    Bombus cf terrestris.

    Bourdons 2015.   

     

    Les  premières reines de l'année sortent d'hibernation,  encore  au ralenti,  et transportant toutes les deux beaucoup  d'acariens.

    Taille : 18mm.

    3 mars 2015. Bombus pratorum pour le plus petit. L'arrière est roux.

    Bourdons 2015.

    Bourdons 2015.

     

    Taille 22mm.

    3 mars 2015. Bombus cf terrestris. Un bourdon de grande taille ! L'arrière est blanc.

    Bourdons 2015.

     

    Bourdons 2015.

    Bourdons 2015.

    Bourdons 2015.

     

     Retour liste Hyménoptères.


    votre commentaire
  • Brachypalpoides lentus. Famille des Syrphidae,  Eristalinae.                                                                                              Eustalomyia hilaris.      

     

    Syrphe à l'abdomen rouge,  avec le dernier segment noir.

    Tête, thorax et pattes noirs.

    Fémurs postérieurs renflés, et tibias tordus  lui donnent  une allure de Xylote,  genre proche,
    avec lequel je l'avais confondu.

    Vu sur  les liserons  en zone humide.

    Les yeux se touchent chez les mâles  et sont espacés chez les femelles. 

    Les larves se développent  dans le bois en décomposition. 

    Brachypalpoides lentus est une espèce peu observée en Bretagne.

     

     22 mai 2012. 

    Brachypalpoides.

      

     Retour à la liste des diptères.

     

     


    votre commentaire
  • Xylota sp.  Famille des Syrphidae. Eristalinae.                                                                                                                   Eustalomyia hilaris.           

    Xylota  sylvarum.

    Xylota xanthocnema.

     

     

    Les yeux se touchent chez les mâles  et sont espacés chez les femelles. 

    Les larves "queue de rat" se nourrissent de matières  en décomposition. (Saprophages).

     

     

    24 août 2012.  Mâle.   Xylota xanthocnema  (?)

    Xylote indolente.

     1er septembre 2012.  Xylota  sylvarum  (?).

    Xylote indolente.

    31 août 2012.  Xylota  sylvarum  (?).

    Xylota sylvarum.

     31 août 2012.  Xylota  sylvarum  (?).

    Xylota sylvarum. 

    31 août 2012. Xylota  sylvarum  (?).

    Xylota sylvarum. 

     

     Retour à la liste des diptères. 

     

     


    votre commentaire
  • Xylote indolente -Xylota segnis- Famille des syrphidae.                                                                                                      Eustalomyia hilaris.            

     

    Syrphe avec de longues épines noires  sous les fémurs  postérieurs ;  tibias arqués et annelés de noir.

    L'adulte se pose toujours au soleil,  sur les feuilles de liserons, orties, eupatoires  etc... en terrain humide.

    Les larves se développent  dans le bois en décomposition.  

    Les yeux se touchent chez les mâles  et sont espacés chez les femelles. 

     

     

     25 mai 2013.  Mâle.

    Xylote indolente.

    14 octobre 2013. Femelle.

    Xylote indolente.

      8 juin 2012. Xylota segnis. Mâle.

    Xylota segnis.

    26 juin 2012. Xylota segnis  : tergites 2 et 3 orangés. 

    Xylota segnis.

    16 juillet 2012  Xylota segnis.  Femelle.

    Xylota segnis.

    12 août 2012.

    Xylota segnis. 

     30 août 2012.

    Xylote indolente. 

    12 septembre 2012. Xylota segnis.

    Xylota segnis.

     

     Retour à la liste des diptères.

     

     

     


    votre commentaire
  • Dytique bordé - Dytiscus marginalis.  Famille Dytiscidae. Dytiscinae.                                                                insecte coleoptere020

     

    Ce  gros coléoptère aquatique  carnivore vit dans les mares, les étangs ou autres eaux stagnantes.
    Il remonte régulièrement à la surface pour s'approvisionner en air :  la tête en bas et le postérieur 
    à la surface de l'eau,  il  stocke une réserve d'air sous ses élytres.

    L'adulte et ses larves sont  carnassiers et se nourrissent de  tritons, têtards et autres petites bêtes qui
    vivent  ou tombent dans l'eau.

    La femelle insère ses oeufs dans les plantes aquatiques grâce à son ovipositeur. 

    La larve  (staphyliniforme) nymphose dans une loge sur les berges.

     Le Dytique vole (très bien) pour changer de point d'eau.

     

    Pattes postérieures natatoires.

    Pattes antérieures courtes et, avec les pattes intermédiaires, elles servent à maintenir les proies.

    Chez le mâle, les élytres sont lisses.  Les premiers tarses sont élargis en disques,  munis de ventouses, pour maintenir la femelle
    lors de l'accouplement.

    Chez la femelle les élytres sont striés.

    . Il faut regarder la forme de l'apophyse métacoxale pour déterminer l'espèce. 

    . Ici, le pronotum et les élytres sont bordés de jaune.

    . Bordure rousse sur les yeux.

     14 juillet 2018. Mâle attiré par la lumière.

    Dytiscus marginalis.

    Les apophyses mésosternales pointues mais pas spécialement élancées sont typiques de l'espèce.*

    Dytiscus marginalis.

     3 mars 2015.  Mâle.

    Dytique

    Dytique 

    Dytique bordé.

     Taille 38mm. 

    Dytique 

    La forme de l'apophyse métacoxale permet de confirmer l'espèce (plus effilée chez les autres espèces).

    Dytique

    Très curieux comportement : avant de prendre son envol, il se met debout sur la tête, et  "frétille" des ailes ... 

    Dytique  

    Dytique bordé. 

    La  larve de dytique est un  prédateur vorace,  aux fortes mandibules, qui attaque tout ce qui bouge dans l’eau
    (têtards, petits poissons…). Celui-ci se battait avec une autre larve de dytique ; le venin injecté l’a  tué  très rapidement.

    Larves  26 mars  2012. 

    Dytique.

     Dytique. 

    Dytique. 

     

    Retour vers le menu  Coleoptères divers.

    * Merci  Thibault.

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires