• Larve de la Famille des  Cantharidae.                                                                                                                 insecte coleoptere020                 

     

    Larves de Cantharides sous l'écorce d'un vieux saule tombé avec le vent.

    Elles sont très rapides ; si elles se sentent en danger, elles s'enroulent.

    Carnassières, elles se nourrissent de larves et d'autres petits  insectes.

    Les coléoptères adultes butinent les fleurs et sont également prédateurs de pucerons. 

     

    25 décembre 2018.

    Larve Cantharidae.

     

    Larve Cantharidae.

     

    Larve Cantharidae. 

     Je les ai prélevées pour tenter de connaître l'adulte.  A suivre...

    Larve Cantharidae.

    Larve Cantharidae.

    Merci, Yann. 

     

    Retour vers le menu  Coleoptères divers.

     

     

     


    2 commentaires
  •  Strongylogaster multifasciata. Famille des  Tenthredinidae. Selandriinae.                                           Andrena bicolor.
    (= Strongylogaster lineata). 

    Hyménoptère symphyte : pas d'étranglement entre le thorax et l'abdomen.

    Antennes à 9 articles  => Tenthrenidae. 

    Je note les critères pour l'aide à l'identification :

    . Corps cylindrique. 

    . Segments abdominaux  bordés de jaune à l'apex.

    . Tête noire. 

    . Les deux premiers articles des antennes sont orange, les autres noirs.

    . Cellule radiale  divisée.

    . Nervure costale claire. Stigma  clair.

    . Pattes claires. Griffes dentées. 

    Taille : 11mm.

     La larve, une "fausse chenille" verte,  se développe sur les fougères.

     4 juin 2018.

     

     

      Strongylogaster multifasciata.

      

      Strongylogaster multifasciata.

     

      Strongylogaster multifasciata.

    Merci, Maël. 

    Retour liste Hyménoptères.

     

     

     

     


    2 commentaires
  • Psychoides verhuella. Famille des Tineidae.  Teichobeiinae.                                                                          Bombyx du chêne.

    Au revers des feuilles de la fougère  Asplenium scolopendrium, d'abord cachées sous les sores*, 
    les chenilles au premier stade minent la surface de la feuille, puis en grandissant elles se confectionnent 
    un fourreau recouvert de spores et  se déplacent alors sur la fougère pour se nourrir,  en restant sur la
    face inférieure du limbe.

    Description de la chenille :  tête et plaque prothoracique noires avec un fin sulcus médian**
    et plaque anale noire.

    L'adulte est un petit papillon noir qui vole en été.

    Taille de la chenille  : ~ 2mm.

    Espèce commune ? Peu observée en Bretagne.

    1 avril 2019. Chrysalide (émergence du papillon le 3 juin 2019.).

    Psychoides verhuella.

    Psychoides verhuella.

    10 décembre 2018.

    Psychoides verhuella.

    Je gratte la surface : plusieurs  minuscules chenilles « nues » (premier stade)
    sont alignées  sous la rangée de sporanges.

    Psychoides verhuella.

    Psychoides verhuella. 

    Un étui mobile de spores : la chenille est à l'intérieur.

    Psychoides verhuella. 

    Je retire le  camouflage pour découvrir la petite chenille.

    Psychoides verhuella.

    La nymphose dans son étui ? 

    Psychoides verhuella.

    Sur une feuille de papier millimétré, pour la taille.

    Psychoides verhuella.

     

    Psychoides verhuella. 

    Ici on remarque des rangs complets dépourvus de spores, minés,
    et les petites chenilles, bien camouflées  se déplacent maintenant sur la feuille.

    Psychoides verhuella.

    Le papillon ICI.

    * les sores sont les fructifications de la fougère, des  groupes de sporanges  : les bandes parallèles et obliques,  marron,  collées sous le limbe.

     ** Merci Vincent W.

    Retour au menu "Chenilles".   

     

     


    votre commentaire
  •  Tenthrède du groseillier -  Nematus ribesii  - Tenthredinidae. Nematinae.                                                          Andrena bicolor.

     

    Les hyménoptères symphytes ne possèdent pas d'étranglement entre le thorax et l'abdomen. 
    Leurs larves sont des "fausses chenilles".

                                       

     La cellule radiale n'est pas  divisée => Nematinae.                               

    . Tête noire. Je compte 9 articles aux antennes.

    . Thorax  orange et noir. Scutellum orange.

    . Ailes  transparentes.
      Nervures costale  noire.  Stigma noir.

    . Abdomen  orange.

    . Pattes  orange,  tibias 3 légèrement élargis, tarses 3 noirs.  Griffes bifides.

    Taille de l'adulte : 7mm.

     (J'avais gardé quelques larves pour connaître l'adulte).           

     4 juin 2018.

    Athalia  rosae. 

    4 juin 2018.

     Nematinae. 

     Dessous.

    Nematinae. 

     8 août 2013. 

    Symphytes.

     Athalia  rosae.

    Larves ici. 

     

    Retour liste Hyménoptères.

      

     

     


    votre commentaire
  •  Thrips des serres - Heliothrips haemorrhoidalis. Famille des Thripidae.                                                  Pteroxanium kelloggi.    

    Ordre des Thysanoptères.  

     

    Les thrips sont des insectes phytophages, piqueurs-suceurs. Ils peuvent provoquer des dégâts sur les plantes.

    Ceux-ci  vivent sous les feuilles de la fougère  Asplenium scolopendrium,  qui pousse contre un talus en terrain humide. 

    Reproduction par parthénogenèse ; les mâles sont rares. 

    . Antennes courtes.

    . Ailes étroites et plumeuses. 

    Taille : 1,5mm.    

    8 novembre 2018.

    Mineuse

     

    Mineuse

    Sur du papier millimétré, pour  donner la taille de l'insecte.

    Mineuse

     Les piqûres provoquent la décoloration des feuilles.

    Mineuse

     

    Mineuse 

    Adultes + une larve. 

    Heliothrips haemorrhoidalis.

     

     

    Merci, Yann. 

    Retour Autres insectes


    votre commentaire
  •  

    Tenthrède de la ronce - Arge cyanocrocea. Famille des Argidae.  Arginae.                                   Andrena bicolor.

    Les hyménoptères symphytes ou "Mouches à scie" ne possèdent pas d'étranglement entre le thorax et l'abdomen. 
    Leurs larves sont des "fausses chenilles". 

    Les adultes de la famille des Argidae se reconnaissent à leurs antennes à  trois articles. Le dernier  est très long. 

     

    Pour Arge cyanocrocea  j'ai noté les critères suivants  :

    . Tête noire à reflets bleus.  Antennes noires (poilues chez le mâle).

    . Thorax noir.

    . Aile transparente  dans la partie basale, puis fumée à partir du  stigma,  jusqu'à l'apex.
       Cellule radiale non divisée. Stigma noir.

    . Fémurs postérieurs orange, avec apex noir. 

    . Abdomen orange. 

     Les larves  se développent sur les feuilles de ronce.

    12 mai.  Arge cyanocrocea. Mâle sur euphorbe.

    Symphytes. 

    Arge cyanocrocea.

    15 mai 2018. Taille :  8,5 mm, mesuré.
      
    Symphytes.

    Symphytes. 

    13 mai 2017. 

    Arge cyanocrocea.

     19 juillet 2012. Sur carotte sauvage.

    Arge cyanocrocea.

     

    Merci, Yann. 

     

    Retour liste Hyménoptères.

     

     

     


    votre commentaire
  • Hylotome du rosier. Arge ochrapus.  Famille des Argidae.   Arginae.                                                            Andrena bicolor.

     

     

    Les hyménoptères symphytes ou "mouches à scie" ne possèdent pas d'étranglement entre le thorax et l'abdomen. 
    Leurs larves sont des "fausses chenilles". 
    Les larves d'Arge ochrapus ressemblent beaucoup aux larves d'Arge pagana.

    Les adultes de la famille des Argidae se reconnaissent à leurs antennes à  trois articles. Le dernier  est très long.
    Au niveau des ailes : cellule radiale non divisée. 

    Pour Arge ochrapus, j'ai noté les critères suivants  :

    . Tête noire. Antennes noires (velues chez le mâle).

    . Dessus du thorax  noir.

    . Scutellum noir.

    . Aile transparentes  (absence de zone fumée). 

    . Nervures costale, subcostale et  champ intercostal noirs.

    . Stigma noir.

    . Abdomen orange.

    . Fémurs et tibias  orange.

    . Tarses  orange et noirs. 

    23 juillet 2013

    Symphytes.

     

    Symphytes.

     Merci, Yann.

     Retour liste Hyménoptères.

     


    votre commentaire
  • Mouche à scie villageoise - Arge pagana  - Famille des Argidae. Arginae.                                                        Andrena bicolor.      

    Les hyménoptères symphytes ne possèdent pas d'étranglement entre le thorax et l'abdomen.
    Leurs larves sont des "fausses chenilles".

    Les adultes de la famille des Argidae se reconnaissent à leurs antennes à  trois articles. Le dernier  est très long.
    Au niveau des ailes : cellule radiale non divisée. 

    Pour Arge pagana,   j'ai noté les critères suivants  :

    . Tête noire. Antennes noires, velues chez le mâle.

    . Thorax noir.

    . Scutellum noir.

    . Ailes entièrement fumées.

    . Nervures costale, subcostale et  champ intercostal noirs. Stigma noir.

    . Pattes entièrement noires.

    . Abdomen orange.

    L'ovipositeur en dents de scie de la femelle lui permet de tracer un sillon dans les tiges de rosiers afin d'y insérer
    ses œufs.  Ils sont disposés sur 2 rangs parallèles*.   
    Les larves se nourrissent de feuilles de rosier.

    30 août 2017.

    Arge pagana.  

    30 mai 2012. Ponte.

    Tenthrède du rosier.

     

    Tenthrède du rosier. 

     

    Tenthrède du rosier. 

    La scie en action...

    Tenthrède du rosier.

      Incision d'une tige de rosier par une "mouche à scie".

    Arge pagana.  

    Cicatrices sur les tiges de rosiers après la sortie des larves.

    Tenthrède du rosier.

    Larves ici. 

    Merci, Yann.

    Retour liste Hyménoptères. 

    *(en quinconce chez Arge ochropus). 

     

     


    votre commentaire
  • Altise des navets - Phyllotreta striolata.  Famille des Chrysomelidae. Alticinae.                                                 insecte coleoptere020

     

    Cette altise était  sur le cresson.

    Grâce à ses fémurs postérieurs  très développés,  l'insecte fait de grands sauts dès qu'on l'approche.  Il peut également voler.

    Les larves se nourrissent des racines de la plante-hôte : navets, radis ou autres crucifères (Brassicaceae).
    Les adultes font des petits trous dans les feuilles.
    Ils hibernent dans le sol ou sous les feuilles mortes et ressortent aux beaux jours pour se reproduire.

    Le dessous est entièrement noir.

    Une seule génération dans l'année.

    Espèce commune.

     

    16 septembre 2018.

     

    Posé sur papier millimétré.

    Altise.

     

     Merci, Henri.

    Retour vers le menu  Coleoptères divers.

     

     


    votre commentaire
  • Phaonia errans Phaonia valida (ex viarum) ?Famille des Muscidae.                                              Eustalomyia hilaris.                

                                                                                             

     L'identification de cette mouche est difficile sur photo.  

    Il faut :

    - rechercher LA soie caractéristique du genre  Phaonia : elle se situe au tiers apical  du tibia des pattes postérieures. 

    - Prendre en compte  la position  et le nombre de  soies thoraciques  (chétotaxie).

    - Bien regarder les nervures alaires, la couleur des antennes, des pattes...

                                                                     -o-o-o-o-o-


    Phaonia errans  si                                                                                                        

    . Antennes  bien sombres et

    . Nervure M droite jusqu'à l'apex.  

    Phaonia valida  si  

    . Antennes  orange à la base, et les palpes aussi.

    . Nervure M  légèrement courbe  à l'apex. 

    3 octobre 2015.  Femelle.

    Tachinidae.

     

    Tachinidae. 

     Chétotaxie.  Arista plumeuse. Antennnes sombres. V. errans

    Phaonia valida.

    LA soie Phaonia  postérodorsale du tibia 3,   celle dirigée vers la gauche.

    Phaonia sp.

    La veine M  légèrement recourbée vers l'intérieur  à l'apex ou  faux pli ?  

    Phaonia sp. 

     

    Phaonia sp.

     

    Phaonia sp.

    Les genres PhaoniaMydaea et Helina sont très proches. Comment les différencier ? 

    1 - Tibia postérieur avec 1 soie postérodorsale => Phaonia
       - Tibia postérieur sans soie postérodorsale => 2

    2 - Présence de soie à la jonction de la nervure radiale et cubitale sur la face dorsale de l'aile => Mydaea
       - Absence  de soie à la jonction de la nervure radiale et cubitale sur la face dorsale de l'aile => Helina (sauf parfois chez Helina subventa).        
          Attention, les poils en question sont assez courts et fins ! 

    Merci beaucoup à Pierre-Yves Goasguen pour ses explications reportées ci-dessus.
    Merci également à Yann, pour l'aide à la détermination de cette Phaonia 

     

     

    Retour liste diptères

     

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires