• Tabanus bromius - Famille des Tabanidae.                                                                                                                            Eustalomyia hilaris.        

     

    C'est un  diptère aux gros yeux, avec des bandes claires sur le thorax et des triangles clairs 
    sur chaque segment de l'abdomen foncé.

    . L'espèce est identifiée grâce à la bande sombre qui traverse l’œil.

    . Les palpes sont blancs.

    On rencontre les taons dans les zones  humides et les pâtures  où la femelle vient piquer les vaches
    ou autres mammifères pour sucer leur sang .

    Le mâle butine les fleurs et ne pique pas.

    Ici les yeux sont écartés : c'est une femelle.

    J'ai trouvé plusieurs pontes de taons en terrain marécageux.

    Espèce commune.

     10 juillet 2016.

    Tabanus bromius.

    Tabanus bromius.

    Tabanus bromius.

    Tabanus bromius.

    Tabanus bromius.

    6 juillet 2016.

    Tabanus bromius.

    10 juillet 2016.  Tabanus bromius à gauche.  Tabanus sudeticus à droite.

    Tabanus bromius.

    22 août 2015.

    Tabanus bromius.

    4 Juillet.  Femelle.

    Tabanus bromius.

    Tabanus bromius.

    Tabanus bromius.

     Sur une feuille d'eupatoire, ponte de tabanidae .

    Taon des bouviers.

    2013. Autres pontes de tabanidae, sur les joncs.

    Tabanus bromius.

    Tabanus bromius. 

    31 Août 2013.

    Taon des bouviers.

     

     

     Retour à la liste des diptères.

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Volucelle bourdon -Volucella bombylans - Famille des Syrphidae.  Eristalinae.                                                 Eustalomyia hilaris.               

    C'est un  gros syrphe velu,  aux antennes plumeuses, déguisée en bourdon. (mimétisme).

    Comme chez les bourdons, les couleurs sont variables.  Les ailes sont transparentes, avec un dessin noir.

    On reconnaît la femelle à ses yeux espacés, alors que chez le mâle ils se touchent. 

    L'adulte butine les fleurs. C'est un bon pollinisateur.

    La femelle pond ses oeufs dans les nids de bourdons où ses larves grandiront.

    Comme tous les diptères, la volucelle bourdon est inoffensive.

    Espèce commune.

     17 juin 2016.

    Volucelle bourdon.

    18 juin 2015. Femelle. 

    Volucella bombylans.

    7 juin 2014. Femelle.

    Volucelle bourdon. 

    9 Juin 2014. Femelle.

    Volucelle bourdon. 

    9 juin 2014. 

    Volucelle bourdon.

     

    7 Juin 2013

    Vocucelle bourdon

    19 Juin 2013. Les yeux sont jointifs, ici c'est donc un mâle.

    Vocucelle bourdon

    4 juillet 2013.

    Volucelle bourdon.

    23 juillet 2013. 

    Volucelle bourdon.

      

     Retour à la liste des diptères.

     


    votre commentaire
  • Scathophage du fumier -Scathophaga stercoraria- Famille des  Scathophagidae.                                                       Eustalomyia hilaris.     

     

    C’est sur les bouses de vaches ou autres excréments que l’on trouve le plus facilement cette mouche ; 
     elle y vient pour s’accoupler et pour pondre. C'est là que les larves se développeront (asticots).

    Cette mouche est velue : le  mâle a un duvet doré,  tandis que la femelle est verdâtre.

    . Antennes noires.

    . Fémurs antérieurs  jaunes.

    Elle est très fréquente  dans les pâturages, bien sûr,  mais commune partout. A l'affût sur les plantes, elle attend
    qu’un autre insecte imprudent se présente pour le piéger. E
    lle est en effet prédatrice d’autres mouches, moucherons
    ou moustiques.

    Egalement appelée "mouche à merde" .

     8 avril 2019.

    Scathophaga stercoraria. 

    Pour la taille, posée sur le papier millimétré.

    Scathophaga stercoraria. 

    Zoom sur la face.

    Scathophaga stercoraria. 

    Antennes noires. 

    Scathophaga stercoraria.

      

    Mouche du fumier

    Mouche du fumier 

    Prédation.

    Mouche du fumier

    11 avril 2014. Accouplement.

    Mouche du fumier 

     (Clic gauche pour agrandir les images).

                                                                     Mouche             du fumier  Mouche             du fumier

                                                                       

                                                                     Mouche             du fumier  Mouche             du fumier

     

                                                                       Mouche             du fumier

     

     Retour à la liste des diptères.

     

     

     


    votre commentaire
  • Pipiza austriaca. Famille des Syrphidae.                                                                                                                                       Eustalomyia hilaris.   

     Petite mouche noire, trouvée  sur les ronces et les herbes hautes,  en terrain humide.  

    . Une tache noire sur les ailes.

    . Fémurs postérieurs  épaissis.

    . Pilosité blanche.

     

     16 mai 2013. Femelle.

     Pipiza austriaca. 

     18 mai 2013.  Mâle.

     Pipiza austriaca.

     

     Retour à la liste des diptères.

     

       

     

     

     


    votre commentaire
  • Bibio johannis. Famille des Bibionidae.                                                                                                                 Eustalomyia hilaris.       

    Ces mouches  apparaissent au printemps (mars-avril).

    Une seule épine sur le tibia antérieur, chez les Bibio.

    . Tibias et fémurs rouges pour la femelle.
    . Tibias  fauves et  fémurs noirs pour le mâle. 


    Les yeux sont écartés chez la femelle.
    Les yeux  se  touchent chez le  mâle et sa tête est plus grosse que chez la femelle.

    Les fémurs antérieurs sont  renflés. 

     

    La larve vit dans la terre riche et humide  et se nourrit de végétaux en décomposition.

    Taille : 8 mm. 

    12 mars 2014. Femelle. 

    Bibio johannis.

    11 avril 2013. Mâle.

    Bibio johannis

     

     

      Retour à la liste des diptères.

     

     


    votre commentaire
  • Rhingie champêtre -Rhingia campestris- Famille des Syrphidae.  Eristalinae.                                                    Eustalomyia hilaris.          

     

    Ce syrphe est  facilement identifiable avec son curieux rostre en avant.

    La trompe se trouve cachée en-dessous et se déplie pour butiner les fleurs.

     

    La larve (coprophage) vit dans la bouse de vache. On trouve donc l’insecte dans les pâtures et aux alentours,
    dans 
    les haies.

    On reconnaît Rhingia campestris  à la marge latérale  de l'abdomen sombre.

    Les yeux du mâle se touchent,  alors qu'ils sont séparés chez la femelle.

    Très commun dans tous les endroits fleuris.

     17 septembre 2016. Mâle.

    Rhingie champêtre.

     

    Rhingie champêtre.

     

    Rhingie champêtre.

      

    Rhingie champêtre.

     

    Rhingie champêtre.

     

     12 mai 2013. Femelle.

    Rhingie.

     14 septembre 2013. Femelle.

    Rhingie.

    26 septembre 2013.

    Rhingie.

      

      Retour à la liste des diptères.

     

     


    votre commentaire
  • Chrysops viduatus  Famille des tabanidae.                                                                                                                               Eustalomyia hilaris.                         

     = Chrysops pictus.

    Un taon  aux yeux vert fluo, trouvé en terrain humide, en bordure d'un bois.

    L'abdomen est jaunâtre, avec des rayures noires. Taches noires également sur les ailes, qui forment un triangle au repos.

    . Tibias  rougeâtres.

    La femelle pique les bovins (ou les humains) avec son stylet et suce le sang, ce qui déclenche une douleur vive et

    peut provoquer des allergies. Le mâle  butine et ne pique pas.

    La femelle a les yeux écartés, alors que chez le mâle ils se touchent.

    Espèce commune.

    Taille : 10mm.

    5 Juillet 2013.  Un mâle. 

    Chrysops.

    Chrysops.

    Chrysops.

    Dessous.

    Chrysops.

     

     Retour à la liste des diptères.

     


    votre commentaire
  • Echinomyie grosse -Tachina grossa- Famille des Tachinidae.                                                                                                  Eustalomyia hilaris.      

    = Tachinaire corpulente.

    C'est une énorme mouche noire, brillante et  velue, (environ 20mm) avec de gros yeux, la plus grande espèce de France.

    La tête est  jaune, quel que soit le sexe.


    Elle butine ici 
    les fleurs de l'angélique des bois. 

    Taille : 20mm.


    La larve de Tachina grossa parasite les chenilles. 

     

    20 sept. 2017. Nervures alaires de Tachina grossa
    parasite d'une chrysalide de Bombyx du Chêne (Lasiocampa quercus).

    Tachina grossa. 

    Tachina grossa.

     1er septembre 2015.

    Tachina grossa.

    18 Août 2013.

    Tachina grossa.

    A gauche, un syrphe donne une idée de la taille de Tachina grossa.

    Tachina grossa.

     

    Tachina grossa.

     

     Retour à la liste des diptères.

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Ptychoptéride -Ptychoptera contaminata -. Famille des Ptychopteridae.                                                                       Eustalomyia hilaris.         

     

    Une belle tipule en jaune et noir, posée sur la végétation au bord d'un étang.

    Ici  c'est une femelle. Les mâles ont une "pince" au bout de l'abdomen. 

    Genoux noirs sur pattes jaunes.

    Les larves aquatiques vivent dans la vase.

    Taille : environ 15 mm.

     

     23 juillet 2013.

     

    Ptychoptera Contaminata ?

     

     

     Retour à la liste des diptères.

     

     

     


    votre commentaire
  • Tipula flavolineata (?)  -  Famille des Tipulidae.                                                                                        Eustalomyia hilaris.                                                                                                                              

     

    La couleur claire vient du fait que les larves de cette espèce de tipules sont xylophages.

    Je les ai trouvées dans du bois de saule pourrissant, juste sous l'écorce. 

    Les tipules classiques des pelouses ont leurs larves beaucoup plus foncées du fait de leur écologie différente : elles sont terricoles.

     

    Tipula flavolineata ? 

    Tipules. Nouvelles larves.

    Tipules. Nouvelles larves.

     

    Tipula flavolineata ?

     

    ... Pour identifier cette larve, il faut examiner la partie postérieure, les lobes, les orifices des deux gros troncs trachéens. 
    Merci à  Pochkranked  et à Golawill.
     

     Retour à la liste des diptères.

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique