• Enoplognatha ovata/latimana...

    Enoplognatha sp- Famille des Theridiidae.                                                                                                                                  Araignée courge ou Concombre.

     

    Enoplognatha  ovata ou Enoplognata  latimana.

    Deux espèces indiscernables sur photos.

     15 août 2015.

    Enoplognatha  ovata/latimana...

    Enoplognatha  ovata/latimana...

     

    Enoplognatha  ovata/latimana...

    Enoplognatha  ovata/latimana...

    Enoplognatha  ovata/latimana...

    Enoplognatha  ovata/latimana...

    Elle a capturé une corée marginée juvénile. Elle s'enroule dans une feuille de rumex.
    (Clic gauche.)

    Enoplognatha  ovata/latimana...

    Enoplognatha  ovata/latimana...

    Un mâle et une  femelle.

    Enoplognatha  ovata/latimana...

    Le mâle.

    Enoplognatha  ovata/latimana...

    La femelle dépose  son cocon dans une feuille de pissenlit.

    Enoplognatha  ovata/latimana...

     

     Retour menu Araignées.

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 5 Août 2012 à 00:16
    richardunord

    "Les mâles/femelles Enoplognatha cohabitent-elles" me demandes-tu ?


    Je me renseigne !


    Richard

    2
    Dimanche 5 Août 2012 à 01:21

    Bonsoir, Gérard.

    Oui, je me pose la question puisqu'elles sont dans la même feuille.

    Par la même occasion, une araignée peut-elle protéger une petite famille de punaises ? J'ai des oeufs fraîchement éclos sous la pluie, et une punaise s'est installée sur la même  feuille pour leur tisser une "tente".

    Merci, à demain...

    3
    Dimanche 5 Août 2012 à 11:00
    richardunord

    Richard, Janine... Richard


    Voici la réponse de l'arachnologue Koen Van Keer que je t'ai postée dans mon blog :


    "Le mâle réside parfois quelques jours aux environs de la femelle
    subadulte. Au moment ou elle mue et devient adulte, le mâle 'tente
    sa chance' :-) Je crois bien qu'il soit possible qu'un mâle et une femelle
    (même adulte) se trouvent quelques jours ensemble par exemple dans
    une feuille enroulée, mais je ne sais pas si on peut appeler cela une
    vrai 'cohabitation'. Peut-être une 'cohabitation très temporaire' alors..."


    Pour ta deuxième question... difficile aussi... Qui a fait quoi ? Mais il m'étonnerait que l'araignée protège une famille de punaise...


    La punaise profite peut-être justement de la toile de l'araignée pour se protéger...


    Bonne journée,


    Richard




     

    4
    Vendredi 19 Février 2016 à 15:07

    Une toute belle petite araignée. Petite mais oh combien efficace en prédation. Pour celle qui a du rouge avec les triangles sur le dos j'aurais peut-être une information : Enoplognatha var. redimita . A vérifier.

    Je suis entrain de parcourir ta rubrique araignées et j'y trouve mon plaisir de fan de ces créatures "intelligentes".

    5
    Vendredi 19 Février 2016 à 15:52

    Bonjour, Vadou.

    Merci  de t'intéresser à mes petites araignées.  
    Je vais aller voir comment se présente cette variété redimita, mais j'espère surtout que Richard passe par là, LE spécialiste des araignées, yes pourra nous  donner son avis.

    C'est juste le fait qu'elle ait cette bande rouge , ou il y a d'autres détails à regarder ?

    Bon après midi.

    6
    Vendredi 19 Février 2016 à 21:06
    richardunord

    N'exagères pas Janine... J'ai encore beaucoup à apprendre, même dans les araignées communes !

    Vadou à raison, j'ai déjà entendu parler (rarement) de cette variante... dû à ses bandes rouges, présentes ou pas !

    Didier nous présente bien les Enoplognatha ovata/latimana ici : http://www.dipode-vie.net/Arachnides/Theridiidae/Enoplognatha/(ovata).html#Femelle mais ne relève pas cette variante ! Faudrait voir d'où vient cette appellation ! Dans le guide photo des araignées de Belmann, il parle de E. ovata (= Enoplognata lineata... voilà encore autre chose !!?) dont 1/3 présentent des bandes longitudinales rouge cerise... certains ont un abdomen uniformément rouge !!

    ça reste Enoplognatha sp. pour moi !

    7
    Vendredi 19 Février 2016 à 22:31

    Bonsoir, Richard. 

    Je sors mon guide Belmann, et je vois  en effet ovata =lineata  et dans « espèces proches » : Enoplognatha latimana est beaucoup moins fréquente et ne peut être déterminée qu’après un examen attentif des pièces génitales.... et aucune info sur Enoplognatha var. redimita  !   Il va falloir rappeler Vadou  :-).

    (Il va falloir aussi essayer de prendre des gros plans et de meilleures photos, la prochaine fois).
    Merci beaucoup à tous les deux pour vos avis. Bonne soirée.

    8
    Vendredi 19 Février 2016 à 23:29
    richardunord

    J'ai regardé un peu sur Internet...Quelques beaux textes (en anglais) ici :

    http://www.bu.univ-rennes2.fr/istex/results?lookfor=%22G.%20S.%20OXFORD%22&type=Author

    du style : "Les araignées Enoplognatha ovata S. S. et E. latimana sont espèces jumelles qui partagent un certain nombre de polymorphismes génétiques visibles..."

    Bref, la variante redimita, comme dit plus haut est plus rares mais s'explique difficilement !

    On a ça aussi chez les araignées crabes Misumena vatia qui n'ont pas toutes deux bandes rouges sur les flancs !!

    Voici ces" polymorphisme génétiques" : http://richardunord6.skynetblogs.be/archive/2015/07/27/une-des-araignees-les-plus-repandues-enoplognatha-sp-8476418.html

    9
    Vendredi 19 Février 2016 à 23:54

    Merci beaucoup pour toutes ces recherches, je vais garder mon Enoplognatha sp pour l'instant.  zzz

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :