• Lampyris noctiluca.

    Ver luisant -Lampyris noctiluca. Famille des  Lampyridae.  Lampyrinae.                                                               insecte coleoptere020

     (Super-Famille  des Cantharoides).

    Le ver luisant est un  insecte nocturne,  prédateur d'escargots et de limaces.
    Il anesthésie sa victime avant de la manger.

    Les femelles adultes  gardent une forme de larve  (néoténie), d'où le nom de Ver, tandis que les mâles ont  les ailes 
    d’un
    coléoptère (élytres) et peuvent voler.

    Les larves ont des taches latérales rosées sur le dessus de chaque segment,  qui disparaissent chez  les adultes.

    C’est  la femelle que l'on repère, grâce à la lumière verte (froide) qu’elle émet les nuits d'été*,
    en dressant
     son abdomen :  un appel pour que le mâle puisse la localiser.  

    Le mâle est également attiré par les pièges lumineux.  Il a de très gros yeux.
    Il  se laisse tomber sur le dos s'il se sent en danger.

    Taille du mâle : 12mm.

    17 mai 2020. Nouvelle larve. Je la garde pour observation.

    Lampyris noctiluca.

    19 juin 2020. La larve du 17 mai a mué. Voici l'adulte. C'est une Femelle. 

    Lampyris noctiluca.

     Vue ventrale, avec les 3 derniers segments lumineux. 

    Lampyris noctiluca. 

    La taille de la femelle adulte (tenir compte de l’extrémité repliée sous l’abdomen, le pygopode). 

    Lampyris noctiluca.

    24 juin 2020. Accouplement, pendant 2 jours.
    (la  femelle ci-dessus avec  un mâle attiré par la lumière).

    Lampyris noctiluca.

    Lampyris noctiluca. 

    28 juin 2020. Ponte. Les œufs sont éparpillés en surface.
    (Je n'ai pas cherché dans la terre, pour ne pas déranger la femelle).

    Lampyris noctiluca.

    Les œufs. 

    Lampyris noctiluca.

    -o-o-o-o-o-o-o- 

    1 mai 2019. Larve reconnaissable à ses taches claires latérales. (Elles disparaissent chez la femelle adulte).

    Lampyris noctiluca.

    23 avril 2019.  

    Lampyris noctiluca.

    12 février 2019. Larve de lampyre, dans la terre, sous la mousse en bordure de bois humide.

    Lampyris noctiluca. 

    Vue ventrale de la larve.

    Lampyris noctiluca.

    7 juillet 2018. Mâle.

    Lampyris noctiluca.

    25 juillet 2016. Mâle.

    Lampyris noctiluca.

    Lampyris noctiluca.

     23 décembre 2015. Larve.

    Ver luisant. Lampyre.

    2 juillet 2015. Mâle.

    Ver luisant. Lampyre.

    Ver luisant. Lampyre.  

    * Bioluminescence.

    Ver luisant. Lampyre.

      

    Retour vers le menu  Coleoptères divers

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 26 Juin à 09:11

    Magnifique découverte pour moi. Depuis le temps que j'entends parler de vers luisants ce sont les premières images que je ne peux qu'admirer. Le dimorphisme entre femelle et mâle est étonnant.

    Concernant mon Demi-diable. J'ai trouvé un article qui précise que cet insecte se nourrit de la sève des plantes. C'est donc un piqueur-suceur d'où la présence de son rostre. Tu as bien fait de poser la question.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :