• Lézard des murailles.

    Lézard des murailles - Podarcis muralis - Famille des Lacertidae.                                                                                                  Blaireau.

     

    Le lézard des murailles apprécie tous les milieux pierreux bien exposés au soleil :  murs disjoints,  talus,  ruines
    et trouve refuge dans les cavités  en cas de danger.

    La couleur de ses écailles peut varier du gris au verdâtre suivant le milieu de vie.
    Il se nourrit d’insectes,  araignées, vers de terre  mais il peut également croquer quelques œufs  et des fruits.

    Le Lézard des murailles est ovipare ;  la femelle pond  de deux à dix oeufs dans la terre, ou sous les pierres.

    Ses prédateurs sont les chats, les belettes, les pies, les buses...

    Sa longévité est de 4 à 6 ans.  Espèce commune.

    Comment différencier les lézards des murailles, Podarcis muralis, des lézards vivipares, Zootoca vivipara ?

    Les adultes de Podarcis muralis ont une tache noire caractéristique au niveau de la jonction de la patte avant.

    Les juvéniles  sont plus clairs que les  Lézards  vivipares.

    30 août 2016. 

     Lézard des murailles.

     Lézard des murailles.

     6 avril 2014. Mâle (ocelles bleus).

    Lézards.

    15 Septembre 2013. Podarcis muralis juvénile.

    Lézards.

    1er Avril 2012. Podarcis  muralis.

    Lézards.

    1er Avril 2012. Podarcis  muralis adulte (mâle). 

    Lézards.

     

    Pour échapper à ses prédateurs, le lézard casse sa queue. Cela s’appelle l’autotomie.
    Quand je l'aurai sorti des griffes du chat, la queue de ce lézard va repousser, mais plus courte et grise, dépourvue d’écailles. 

    Lézard des murailles.

     

    Retour Reptiles. 

     

     

     Merci à India pour les identifications et explications.


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :