• Meloe proscarabeus - Famille des Meloidae.                                                                 insecte coleoptere020

     

    C'est un coléoptère brillant, bleu-noir, aux élytres courts,  qui ne recouvrent pas entièrement l'abdomen.
    La tête et le pronotum sont ponctués.

    On peut l'observer au printemps. Cet insecte ne peut pas voler (aptère). C'est un parasite des abeilles sauvages.

     Meloe violaceus et Meloe proscarabaeus sont très proches, il est difficile de les distinguer. 

    - Chez Meloe violaceus  la base du pronotum est rebordée, avec une gouttière assez profonde, bien marquée.

    - Chez Meloe proscarabaeus  le pronotum n'est pas rebordé à la base.

    Les antennes des mâles sont coudées et enroulées, celles des femelles élargies au milieu.

    La taille  est très variable.
    La femelle est plus grande que le mâle. Son abdomen est très volumineux,  dilaté par les œufs qu'elle porte
    .

     
    Elle pond dans le sol. Les larves remonteront en surface et s'installeront sur les fleurs (souvent les pissenlits) pour attendre 
    le passage d'une abeille solitaire, sur laquelle elles vont s'agripper pour se faire  transporter jusqu'à son nid.


    Le triongulin* se nourrit des réserves de miel que l'abeille avait prévues pour sa propre progéniture. Il va grandir et se
    métamorphoser dans ce nid  et l'adulte (imago) sortira au printemps suivant,  et le cycle recommence...

    L'adulte  produit un liquide toxique, la cantharidine, qui repousse l'agresseur.
    Il est déconseillé de le toucher,  car cette substance peut provoquer des brûlures ou des allergies.

     

    12 avril 2018. (Clic gauche pour agrandir l'image).

    Meloe. 

     

    Meloe.

     

    Meloe proscarabeus.

    Ici le pronotum ne semble pas rebordé à la base, ce serait donc  Meloe proscarabaeus.

    Meloe.

     

    Meloe.

     

    Meloe.

     

    Meloe.

    *La larve,  cleptoparasite, s'appelle un triongulin, car ses tarses portent 3 "ongles". 

    Retour vers le menu  Coleoptères divers. 

    Merci, Thibault. 

     

     


    votre commentaire
  • Bembidion (Nepha) callosum.  Famille des Carabidae. Trechinae.                                                                                  insecte coleoptere020

     Un petit coléoptère trouvé sous  une pierre.

     . Silouette élancée,

    . La tache humérale s'étend jusqu'à la moitié du bord de l'élytre,

    . Fémurs noirs,

    . Antennes noires.

    Taille : 5mm.

     

    3 avril 2018.   

    Bembidion

     

    Bembidion

     

    Bembidion

     

    Merci, Thibaud. 

    Retour vers le menu  Coleoptères divers.

     

     


    votre commentaire
  • Geotrupes mutator.  Famille des  Famille des Geotrupidae.  Geotrupinae.                                                            insecte coleoptere020

     

    Un gros coléoptère  coprophage. On reconnait l'espèce à sa couleur violacée/bronzée  et au nombre de stries des élytres :

     . 9 stries entre la suture élytrale et le calus  huméral  (la bosse de l'épaule). 

    Le dessous est vert.

    Espèce en forte régression et peu commune dans la région*.

     Taille : ~ 22mm.

    15 mars 2018.

     

     

    Geotrupes mutator.

    Il transporte de nombreux acariens sous le ventre (phorésie).

     

    Merci, Thibault*.

     

    Retour vers le menu  Coleoptères divers.

     

      


    votre commentaire
  •  Lagrie hérissée.  Lagria hirta -  Famille des Tenebrionidae.  Lagriinae.                                                       insecte coleoptere020

                                                                                                                                  

     

     Lagria hirta et Lagria atripes  adultes sont  très semblables et communs dans toute la France.

     Les critères pour la différenciation des deux espèces sont  indiscernables sur ces photos.
     Lagria hirta est le plus commun chez nous.

    L'adulte vit sur les feuilles et les fleurs. La larve  se nourrit de végétaux  en décomposition.

     -o-o-o-o-o-

    Cette larve était sur un talus en bordure d'un bois, dans la litière, sur une feuille de hêtre.

    Elle n'a que  trois paires de pattes  (pas de fausses pattes), ce qui la différencie de la chenille de lépidoptère.

    . le dernier segment abdominal en forme d'aiguillon est caractéristique de la larve Lagria hirta.

     

    Je tente l'élevage  :  je mets dans le bac  une poignée de feuilles mortes bien humides, 

    et j'ajoute en surface deux petites branches couvertes de lichen.

    A suivre.  

    13 avril 2018. Nouvelle larve, sous une pierre.

    Lagria hirta.

    19 mars 2018.

    Lagria hirta.

      Clic gauche pour agrandir les images. 

    Lagria hirta.

    14 mars 2017. Larve.

      

     

    Chenille mars. 

    Lagria hirta.

      Elle se met en boule pour se protéger.

    Chenille mars.  

    Chenille mars.

     

     17 août 2016. Un adulte. Taille : 9mm.  Il est attiré par la lumière.

    Lagria hirta.

    2 juillet 2015.

    Lagria.

     

    Lagria hirta.

    Lagria hirta.

    Lagria hirta.

     

    Retour vers le menu  Coleoptères divers.

      

    Merci à Yann pour l'identification de la larve.

    Merci à Bernard et à Henri pour l'adulte.

     

     


    votre commentaire
  • Nebria salina.  Famille des  Carabidae.  Nebriidae.                                                               insecte coleoptere020   

     

    Ce carabique noir hiberne  dans la terre, sous la mousse, sous les pierres, sous les écorces.

    C'est un prédateur de pucerons, collemboles, vers de terre...

     

    . Thorax cordiforme.

    . Elytres  striés et fortement ponctués.

    . Fémurs  noirs.

    1er article des palpes maxillaires noir

    Taille : 11mm. 

    Espèce commune.

    22 janvier 2018.

     

     

    Nebria salina.

     

     Retour vers le menu  Coléoptères divers

    Merci, Thibault.

     


    votre commentaire
  • Dytiscus semisulcatus.  Famille Dytiscidae. Dytiscinae.                                                                                           insecte coleoptere020               

     

     

    Ce gros coléoptère aquatique  vit dans les mares, les étangs ou autres eaux stagnantes.
    Il remonte régulièrement à la surface pour s'approvisionner en air :  la tête en bas et le postérieur
    à la surface 
    de l'eau,  il  stocke une réserve d'air sous ses élytres.

    L'adulte et ses larves sont  carnassiers et se nourrissent de  tritons, têtards et autres petites bêtes qui vivent  
    ou tombent dans l'eau.

    La femelle insère ses œufs dans les plantes aquatiques grâce à son ovipositeur. 

    La larve  (staphyliniforme) nymphose dans une loge sur les berges.

     Le Dytique vole (très bien) pour changer de point d'eau.

    Pattes postérieures natatoires,  avec des éperons  fins et identiques sur les tibias (inégaux  dans le genre Cybister).

    Pattes antérieures courtes et, avec les pattes intermédiaires,  elles servent à maintenir les proies.

    Chez le mâle, les premiers tarses sont élargis en disques,  munis de ventouses, pour maintenir la femelle lors
    de l'accouplement et les élytres sont lisses.

    Chez la femelle les élytres sont profondément cannelés.

     

    . La forme de l'apophyse métacoxale permet de déterminer l'espèce. 

    . Les marges des élytres et les côtés du pronotum  sont jaunes.   
      (pas de jaune ici à la base et l'avant du pronotum).

    . La face ventrale de Dytiscus semisulcatus est sombre.

    La combinaison marges jaunes/dessous sombre est caractéristique de l'espèce.

    Taille 27mm.

     

    21 décembre 2017.  Femelle.

    Dytiscus semisulcatus.

    Quand il se sent agressé, le dytique secrète un "lait" pour se défendre, visible sur le pronotum.

    Dytiscus semisulcatus.

     

    Dytiscus semisulcatus. 

    Face ventrale sombre. 

    Dytiscus semisulcatus. 

    Zoom sur l'apophyse métacoxale. 

    Dytiscus semisulcatus.

     

    Merci à Yann et à Thibault..

    Retour vers le menu  Coléoptères divers.

     


    votre commentaire
  • Longitarsus sp.  Famille des Chrysomelidae.  Galerucinae.                                                                  insecte coleoptere020

     

     Une altise venue sur le mur de la maison. Je ne connais donc pas sa plante hôte.

    .  11 articles antennaires.

    .  on distingue le tarse postérieur gauche qui est particulièrement long. 
       (caractéristique du genre Longitarsus).

     

    Taille 3mm.

     5 octobre 2017.

    Altise.

     

    Altise.

     

    Altise.

     

    Retour vers le menu  Coléoptères divers

     

    Merci, Thibault.

     


    votre commentaire
  • Psylliodes sp.    Famille des Chrysomelidae.  Galerucinae.                                                                                      insecte coleoptere020


                                                                                                                                                   

    Une altise  sur les ronces. 

    Les Psylliodes ont une ponctuation alignée en stries.

    . 10 articles antennaires.

    Taille : 3mm.

     

     

    Psylliodes sp.

    (Clic gauche).

    Psylliodes sp.

     

    Psylliodes sp.

     

    Retour vers le menu  Coléoptères divers

     

    Merci, Thibault.


    votre commentaire
  •  Parethelcus pollinarius.  Famille des  Curculionidae. Ceutorhynchinae.                                                                    insecte coleoptere020

     

    Un petit charançon sur l'ortie (Urtica dioïca).

    . Forte dent sur les fémurs.

    . Pointes aigües sur le pronotum.

    Taille : 3mm.


    5 octobre 2017. 

     Parethelcus pollinarius.

     

    petit charançon.

     

     Parethelcus pollinarius.

     

     Parethelcus pollinarius.

     

     Parethelcus pollinarius.

      

    Retour vers le menu  Coléoptères divers

    Merci, Thibault. 

     

     


    votre commentaire
  • Notiophilus biguttatus.  Famille des Carabeidae.                                                                                                                  insecte coleoptere020

     

     

    Un  petit coléoptère brillant,  aux yeux globuleux,  trouvé sur le muret d'un pont.

    Il se nourrit surtout de collemboles. 

    Pour reconnaître l'espèce,  je retiens les critères suivants :

    .  Miroir large sur les élytres*

    . 1 fovéole par élytre, 

    . Une  zone claire à l'apex des élytres.

    La couleur des antennes : premier article noir, puis roux, puis noirs.

    . la couleur de pattes : fémurs noirs, tibias roux.

     

     

    18 avril 2018. Taille : 5mm.

    Notiophilus biguttatus.

    Notiophilus biguttatus.

    Notiophilus biguttatus.

    octobre 2017. Taille : 6mm. 

    Notiophilus biguttatus.

      

    Notiophilus biguttatus. 

     

    Notiophilus biguttatus. 

    (*) espace entre la première et la deuxième strie. 

     

    Retour vers le menu  Coléoptères divers.  

     Merci à Thibault et à Yann pour l'identification.

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique