• La Cantharide officinale.  Lytta vesicatoria.  Famille des Meloïdae. Meloïnae.                                     insecte coleoptere020

    = Mouche espagnole =  mouche cantharide...                                                            

     

    L'adulte est un beau coléoptère vert vif, aux reflets cuivrés. Phytophage, on  le trouve plus souvent sur  le sureau, 
    le troène, le frêne, le lilas...

    La femelle pond  à proximité des nids d'abeilles solitaires.  La larve attend le passage d'une abeille,  
    s'y accroche et se laisse transporter dans le nid. Elle se nourrit des réserves de miel que les abeilles
    (Andrènes, Anthophores...) 
    avaient prévues pour leur propre progéniture.

    L'adulte dégage une mauvaise odeur de renfermé.  Il secrète une substance très toxique : la cantharidine.
    Un simple contact peut provoquer une brûlure de la peau.
    (Utilisé en poudre autrefois,  pour ses effets  supposés aphrodisiaques).

    Plutôt rare et très localisé. 

    16 juillet 2018. La belle cantharide peut aussi avoir les élytres  rouges - enfin très cuivrés !

    Lytta vesicatoria.

    19 juin 2018. Un couple de  Lytta vesicatoria sur le troène,
    dont elles mangent les feuilles mais surtout les fleurs.

    Lytta vesicatoria.

    Lytta vesicatoria.

    19 juin 2018. Les œufs de Lytta vesicatoria. (une petite partie,  car ils sont très nombreux).

    Lytta vesicatoria.  

    29 juin 2018. Emergence des larves.
    Elles sont très rapides et se mettent en boule dès qu'on les touche,  pour se laisser rouler comme des billes...

    Lytta vesicatoria.

     

    Lytta vesicatoria.

    5 juin 2018. Femelle,  à l'abdomen proéminent. 

    Lytta vesicatoria.

    Lytta vesicatoria.  

    5 juin 2018. Mâle. Plus petit et plus étroit. 

    Lytta vesicatoria.

    Lytta vesicatoria.

    24 mai  2017. 

    Lytta vesicatoria.  

     

    Lytta vesicatoria.

     

    Lytta vesicatoria.

     12 juin 2010. Ici  sur les rosiers.

              

    Retour vers le menu  Coleoptères divers.

     

    Merci,   Yann.


    votre commentaire
  • Saprinus semistriatus. Famille des Histeridae.  Saprininae.                                                                          insecte coleoptere020 

    Ces nombreux petits coléoptères nécrophages colonisaient le corps d'un mammifère en décomposition.

    Pour identifier l'espèce, il faut bien observer les stries et la ponctuation des élytres : 

    . les stries sont irrégulières et  la strie suturale est très effacée*.

     

     

     

     20 mai 2018.

    Saprinus semistriatus, Histeridae.

     

     Saprinus semistriatus, Histeridae.

     

    Saprinus semistriatus, Histeridae.

     

    Saprinus semistriatus.

     

    Saprinus semistriatus.

     *Merci Thibault.

    Retour vers  le menu  Coleoptères divers.

     

     


    votre commentaire
  • Aleochara sp. Famille des Staphylinidae.  Aleocharinae.                                                                                                                  insecte coleoptere020  

    Ce staphylin, d'un genre très compliqué, serait essentiellement prédateur de diptères. 

    Ici ils étaient très nombreux sur un animal en décomposition, couvert de mouches et de leurs œufs
    et 
    de divers coléoptères  nécrophages.

     

     

     20 mai 2018. 

    Aleochara sp.

     

    Aleochara sp.

     

    Aleochara sp.

     

    Aleochara sp.  

    Accouplements.

    Aleochara sp.

    Merci, Thibault.  

     

    Retour vers  le menu  Coleoptères divers.

     


    votre commentaire
  • Nécrophore des rivages - Necrodes littoralis (Linnaeus, 1758). Famille des silphidae. Siphinae.                   insecte coleoptere020   

     

    = Silphe des rivages. 

    Les coléoptères nécrophages sont des charognards :  celui-ci a atterri sur le cadavre d'un  mammifère, avec
    d'autres silphes, de nombreuses mouches  et des  staphylins.

    Les femelles déposent leurs œufs sous la chair putréfiée où les larves se développeront :   leur réserve de nourriture 
    a été enterrée par les adultes. 

    . Corps entièrement noir et luisant.

     . Pronotum ponctué.

    . Elytres ponctués - 3 côtes saillantes sur chaque élytre.

    . 3 derniers articles antennaires  épaissis, roux.

    Chez le mâle, les tibias postérieurs sont arqués et les fémurs enflés.

    Ce coléoptère est attiré par les pièges lumineux.

    Taille : 23mm.

     

    20 mai 2018. Femelle.

    Necrodes littoralis.

     

     

    Necrodes littoralis.

    Merci, Thibault. 

    28 mai 2018.  Larves de Necrodes littoralis, à  différents stades de développement.

    Necrodes littoralis.

     

    Necrodes littoralis.

     

    Necrodes littoralis.

     

    Merci, Yann. 

     

    Retour vers  le menu  Coleoptères divers.

     

     


    votre commentaire
  • Thanatophile sinueux - Thanatophilus sinuatus.  Famille des Silphidae.  Silphinae.                                                insecte coleoptere020   

     = Silpha sinuatus. 

    Les coléoptères nécrophages sont des charognards : ils étaient sur le cadavre d'un  mammifère, 
    avec 
    d'autres silphes, de nombreuses mouches  et des staphylins.

     . Coléoptère noir.

    . Tête noire, avec pilosité grise.

    . Antennes entièrement noires avec les 3 derniers articles épaissis.

    . Pronotum  pubescent avec des zones noires en relief.

    . 3 Côtes, courbées à l'apex, sur chaque élytre.

     Taille : ~ 12mm.

     

     

    21 mai 2018.

    Thanatophilus sinuatus.

     

     

    Thanatophilus sinuatus.

     

    Thanatophilus sinuatus.

     

    Thanatophilus sinuatus.

    Merci, Thibault. 

     

    Retour vers  le menu  Coleoptères divers.

     

     


    votre commentaire
  • Galéruque de la viorne - Pyrrhalta viburni. Famille des  Chrysomelidae.  Galerucinae.                    insecte coleoptere020   

     

    Petites larves de chrysomèles gloutonnes sur un laurier-tin -Viburnum tinus.

    Taille : 4,5mm.

    Adulte sur Viorne boule de neige - Viburnum opulus.

    Taille : 6mm.

    24 juillet 2018.

    Pyrrhalta viburni.

    Pyrrhalta viburni.

    Pyrrhalta viburni.

    Pyrrhalta viburni.

    Pyrrhalta viburni.

    30 mai 2018.

    Pyrrhalta viburni.

    Pyrrhalta viburni.

    13 mai 2018.

    Pyrrhalta viburni.

     

    Pyrrhalta viburni.

    16 mai 2018. La même.

    Pyrrhalta viburni.

    Pyrrhalta viburni.

     

    Pyrrhalta viburni.

     

     

    Retour vers  le menu  Coleoptères divers

    Merci, Yann (larve).

     


    votre commentaire
  • Clyte arqué - Plagionotus arcuatus. Famille des  Cerambycidae.  Cerambycinae.                                       insecte coleoptere020   

    Ce joli longicorne noir strié de jaune  était posé sur la fougère,  à proximité d'un tas de bois de saule.

    La larve,  phytophage,  se développe le plus souvent dans le bois chêne ou de hêtre.

    . Pattes rousses,  avec du noir sur les fémurs I et II.

    . Antennes rousses, plus longues chez le mâle.

     

     

    12 mai 2018.

     

    Plagionotus arcuatus.

     

    Plagionotus arcuatus. 

     

    Plagionotus arcuatus.

    4 stries jaunes sous  l'abdomen. 

    Plagionotus arcuatus.

     

    Retour vers  le menu  Coleoptères divers.

     

     


    votre commentaire
  • Otiorhynchus sp. Famille des Curculionidae. Entiminae.                                                                            insecte coleoptere020    

     

    Otiorhynchus veterator ou  Otiorhynchus singularis.

                                                

    Charançon sur hortensia.       

    Taille : 8mm (avec le rostre).    

    29 avril 2018. (clic gauche pour agrandir l'image).

      

    Otiorhynchus sp.

     

    Retour vers le menu  Coleoptères divers.

     

    Merci, Yann.

     


    votre commentaire
  • Larve de Byrrhus sp. Famille des Byrrhidae.                                                                                                             insecte coleoptere020                                                                             

     

     

    Cette larve courait à la surface  d'un bac d'élevage de carabes. Je la garde pour identifier l'adulte.

    Je ne connais pas son régime, alors je lui mets une bonne épaisseur de terreau issu d'un vieux tronc de chêne,
    avec quelques morceaux de bois mort, j'ajoute deux branches avec du lichen,  quelques feuilles en décomposition, 
    un peu de mousse sur une écorce. Elle s'est installée dans le bois carié (chêne)  et s'en nourrit.

    ". La présence de grands sclérites tergaux et de petits sclérites pleuraux,

    . la tête bien dégagée du prothorax,

    . les pattes courtes,

    . le milieu,

    . la taille... correspondent bien à une larve de Byrrhus".* 

    Taille ~ 27mm.

     

    Il existe une douzaine d'espèces de Byrrhus en France. L'imago permettrait de reconnaître celle-ci !

    A suivre.

    4 juin 2018. Cette fois elle était dans le terreau.

    Larve Byrrhus.

    2 mai 2018. La même.  J'ouvre le bois carié : elle est bien installée à l'intérieur.

    Larve Byrrhus.

    11 avril 2018.

    Larve.

     

     Larve. 

     

    Larve.

       

    Larve.

     

    Larve.

     

    Merci André Lequet - Merci Alain Ramel*.

    Retour vers le menu  Coleoptères divers.

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Meloe proscarabeus - Famille des Meloidae.                                                                 insecte coleoptere020

     

    C'est un coléoptère brillant, bleu-noir, aux élytres courts,  qui ne recouvrent pas entièrement l'abdomen.
    La tête et le pronotum sont ponctués.

    On peut l'observer au printemps. Cet insecte ne peut pas voler (aptère). C'est un parasite des abeilles sauvages.

     Meloe violaceus et Meloe proscarabaeus sont très proches, il est difficile de les distinguer. 

    - Chez Meloe violaceus  la base du pronotum est rebordée, avec une gouttière assez profonde, bien marquée.

    - Chez Meloe proscarabaeus  le pronotum n'est pas rebordé à la base.

    Les antennes des mâles sont coudées et enroulées, celles des femelles élargies au milieu.

    La taille  est très variable.
    La femelle est plus grande que le mâle. Son abdomen est très volumineux,  dilaté par les œufs qu'elle porte
    .

     
    Elle pond près des plantes mellifères. Les larves  s'installeront sur les fleurs (souvent les pissenlits) pour attendre 
    le passage d'une abeille solitaire, sur laquelle elles vont s'agripper pour se faire  transporter jusqu'à son nid.


    Installé dans une cellule, le triongulin* dévore l'œuf puis se nourrit des réserves de miel que l'abeille avait prévues pour sa propre progéniture. Il va grandir et se métamorphoser dans ce nid  et l'adulte (imago) sortira au printemps suivant,  et le cycle recommence...

    L'adulte  produit un liquide toxique, la cantharidine, qui repousse l'agresseur.
    Il est déconseillé de le toucher,  car cette substance peut provoquer des brûlures ou des allergies.

     

    12 avril 2018. (Clic gauche pour agrandir l'image).

    Meloe. 

     

    Meloe.

     

    Meloe proscarabeus.

    Ici le pronotum ne semble pas rebordé à la base, ce serait donc  Meloe proscarabaeus.

    Meloe.

     

    Meloe.

     

    Meloe.

     

    Meloe.

    *La larve,  cleptoparasite, s'appelle un triongulin, car ses tarses portent 3 "ongles". 

    Retour vers le menu  Coleoptères divers. 

    Merci, Thibault. 

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique