• Anthidium manicatum.

    Anthidium manicatum  - Famille des Megachilidae.                                                                                                 Andrena bicolor.  

    Nervures alaires : 2 cellules cubitales = Megachilidae. 

    C'est une abeille cotonnière de grande taille, le mâle est nettement plus grand que la femelle. 

    Cette espèce récolte les poils des feuilles  de Lamiacées  (bétoines, lamiers, épiaires...)  pour 
    construire des cellules dans diverses cavités,  fissures... 
    Les cellules sont ensuite remplies de pollen et de nectar  pour les futures larves. 

    La Femelle : taille ~ 10mm.

    . Thorax noir, avec des taches jaunes.

    . Fémurs 1 noirs.

    . Fémurs 2 et 3  noirs à la base, puis rouges.

    . Tibias et tarses jaunes à pilosité claire.

    . Bandes jaunes latérales sur l'abdomen noir, interrompues au milieu des segments.

    Le mâle : taille ~ 15mm.

    . 5 épines sur les derniers segments de l'abdomen (3 +2) qui lui servent à chasser les intrus -
      et qui aident à l'identification de l'espèce.

    . Fémurs noirs, avec des taches jaunes de taille variable.

     

    3 Août 2019. Femelle.

     

     

    Anthidium  Août 2019.

     

    Anthidium  Août 2019.

    Face de la femelle. 

    Anthidium  Août 2019.

     Dessous de la femelle. Brosse ventrale (scopa).

    Anthidium  Août 2019. 

    Taille du couple. Le mâle  gauche. (sur du papier millimétré).

    Anthidium  Août 2019.

       3 Août 2019. Le couple.

    Anthidium  Août 2019. 

    3 Août 2019. Mâle.

    Anthidium  Août 2019.  

     Derniers segments du mâle, avec 5 dents (3+2).

    Anthidium  Août 2019.

     Nervures alaires.

    Anthidium  Août 2019.

     19 juillet 2018. Mâle forme sombre, sur les fleurs de bétoine (Stachys officinalis). 

    Anthidium juillet 2018.

    La face du mâle..

    Anthidium juillet 2018.

    19 juillet 2018.  Mâle  avec très peu de jaune aux pattes.

    Anthidium juillet 2018. 

    La langue.

    Anthidium juillet 2018.

     

     Anthidium juillet 2018. 

    Merci à Yann(2018)  et Gomjabar (2019). 

    Retour liste Hyménoptères.

     

     

     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Septembre à 09:15

    Une série du plus haut niveau. La carrure du mâle est impressionnante et avec ses dents au derrière ça doit être un sacré macho !

    2
    Mardi 3 Septembre à 09:43

    Bonjour, Walter.
    C'est vrai qu'il n'est pas commode ! Il fait le vide autour de lui, pourtant j'aime bien le voir : une fois accroché à sa plante on peut le photographier sous toutes les coutures.
    Bonne journée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :